mardi 30 octobre 2018

L'ORPHEON "Les Enfants de Verrières"

Cette année, je ne participe pas au #Challenge AZ, car une Association m'occupe beaucoup....

je prépare une exposition pour le Centenaire de l'Armistice 14-18  qui aura lieu du 11 au 26 Novembre prochain  et je participe également à l'inventaire des objets et documents  appartenant à un Musée Communal qui doit fermer temporairement pour cause de travaux importants.

C'est lors de cet inventaire que j'ai découvert un livre de comptes daté de 1867 à 1875 de l'Orphéon "Les Enfants de Verrières".






Voici l'histoire des Orphéons et en particulier, celui de Verrières le Buisson qui a été fondé le 17 juillet 1866 par l'instituteur communal Monsieur Camus. A sa création, il comprend 38 adultes et 18 élèves.





L'Histoire : 

Fondé par Wilhem en 1833, le mouvement des Orphéons appelé également Sociétés chorales ou Sociétés orphéoniques était un mouvement festif et musical de masse. Il ressemblait en France, puis dans d'autre pays des milliers de chorales masculines le plus souvent subventionnées par des entreprises ou les municipalités. Elles étaient constituées de chanteurs issus de classes moyennes ou populaires. Par la suite des femmes pourront également y  participer.
Quantité de grands concerts et défilés sont organisés. Ils pouvaient rassembler jusqu'à des milliers de choristes devant des dizaines de milliers d'auditeurs. Largement oublié en France sauf dans le pays Basque et dans le sud-ouest, ce mouvement est toujours très important en Catalogne.

Les chefs de choeur et d'orchestre étaient principalement des enseignants qui étaient rémunérés avec la création d'une caisse de retraite.

L'orphéon participe à la vie de la commune : bal, fête de la Sainte Cécile ; organise des rencontres et participe aux concours.

Plusieurs journaux furent édités: L'écho de l'orphéon et la presse orphéonique ainsi que des journaux régionaux qui comprennent des articles pédagogiques, les annonces de concerts et les concours d'orphéons avec les critiques ainsi que les "potins musicaux" parisiens et des publicités.




Livre de comptes


ANNEE 1867

Dépenses :
Abonnement aux journaux : l'écho de l'Orphéon et journal de l'orphéoniste.
Payer la bannière et ses ustensiles : 595 francs.
Payer la facture des insignes : 134,30 francs
Achat de partitions : Jeanne d'Arc, les paysans, invocation, les batteurs de blé, les francs archers.


Mai 1867
Participation de l'orphéon au Concourt de Pontoise
64 personnes étaient présentes.
réception de la fanfare de Saulx les chartreux.


Juillet 1867

Concours Festival de Paris des 5, 6 et 7 juillet qui a eu lieu dans le cadre de l'Exposition Universelle au Palais de l'Industrie.
Monsieur Camus a reçu la médaille commémorative du Festival - Concours.



Novembre 1867

Fête de la Sainte Cécile
Achat de brioches, couronnes et cierge.
blanchissage des nappes
pourboire au bedeau pour la grande sonnerie et à la loueuse de chaises.



Recettes :


Cotisations des membres actifs et membres honoraires
souscription pour la bannière.

******


Le Festival de Paris fut un grand événement.

L'exposition universelle :


Wikipedia


Extrait du texte racontant ces journées des 5,6,7 juillet 
1867 auxquelles a participé l'Orphéon.


Worldfairs Forum des expositions universelles



Affiche 


a suivre...





















Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire