samedi 11 janvier 2014

Ce mal qui répend la terreur .... suite

La PESTE

Voici un extrait du relevé chronologique des épidémies qui ont sévies à Bordeaux :




Discours de 1599 par Guillaume Briet, Docteur Médecin ordinaire de la Ville de Bordeaux


*****




En 1441 la dyssenterie et la peste firent de grands ravages . Il meurent près de quatorze mille personnes.

Du fait de l'épidémie, le Parlement de Bordeaux se déplace :
en 1473, 1516 et 1546  à Libourne, 
en 1495 à Bergerac

1546 - l'invasion de la peste se manifeste en Octobre


1555 - la contagion fut grande à Bordeaux.

A l'occasion de Quoy Gelida, Principal du Collège de Guyenne demande congé à Messieurs les jurats pour fermer le collège et se retirer aux champs.


1565 - ce fut le 17 Mai peu après l'équinoxe de printemps


1585 - la dite année, le 17 Mai , la contagion fut extrèmement grande à Bordeaux.

Le Roy écrit à Messieurs les Jurats sur le sujet de la contagion, promet pouvoir à rembourser les frais, ce qui fut fait.
Cette épidémie fut si violente qu'il mourut jusqu'à quatorze mille personnes, d'autres disent dix huit mille.


1599 - le 17 Novembre la maladie régnait


1605 - ce fut dans les premiers jours de Juin

la peste faisait d'effrayants ravages dans la capitale de la Guyenne


1629 - son invasion eu lieu en Août


1631 - la peste continuait toujours dans la ville.

Messieurs le jurats donnèrent ordre que les hôpitaux fussent munis de tout le nécessaire.


En 1650, à l'église de St Seurin de Bordeaux 










SAINT ANTOINE
le saint qui guéri de la peste et du feu de Saint Antoine (mal des ardents ou feu sacré.*)


Saint Antoine fut entouré d'une vénération toute particulière et qui redoubla au cours du 16ème siècle lorsque la peste noire et le mal des ardents enleva en peu de temps plus de 25 millions d'hommes.







sources : Gallica
*Mal des ardents : maladie causée par l'ingestion de l'ergot de seigle lors des disettes. Cette maladie est toujours mortelle.