vendredi 26 janvier 2018

#GENEATHEME : le Prénom venu de nulle part

Les prénoms portés par  mes ancêtres semblent bien classiques : 
Marie , Jeanne, Lucie pour les femmes, mais avec quelques exceptions  comme ISABEAU, PETRONILLE ou EGLANTINE.

Pour les hommes : Jean , Pierre ou Guillaume .

                         Les premiers Edmé des actes paroissiaux de Treigny en 1679.


Mais c'est EDME qui retient mon attention : les parents de 16 enfants masculins de mon arbre ont donné ce prénom sur les fonds baptismaux.
Il s'agit des ancêtres  de mon arrière grand mère paternelle natifs du village de TREIGNY dans l'Yonne, qui se nomment Edmé REGNIER.
Le nom et le prénom sont d'origine germanique.





REGNIER : étymologie : 
origine germanique  : Raginhari : ragin = conseil + hari : armée.



Qui est Saint EDME ?
à ma grande surprise, il s'agit d'un religieux célèbre, natif d'Angleterre sous le nom de Edmond de Cantorbery.

Il fait ses études à Cantorbery puis à Paris et fut le plus grand prédicateur de son temps.
En 1234, il est sacré Archevêque, mais un litige avec le roi Henri III l'oblique à venir à Paris où il fut reçu par Blanche de Castille et Saint Louis.


vitrail de l'abbaye de Pontigny


Il se retire à l'abbaye de Pontigny dans le diocèse d'Auxerre.
Décède en 1242 au couvent de Soisy près de Provins et est canonisé par le Pape Innocent IV.

En 2013, un ensemble de 100 documents liès au culte de Saint Edmé a rejoint les Archives Départementales de l'Yonne.





sources : Wikipedia - AD Yonne