samedi 21 mai 2016

BONNES VACANCES

Cette année je m'offre de  "grandes vacances" après une année bien remplie.

J'emporte mon ordi, donc je pourrai lire les articles du #ChallengeAZ de mes collègues généablogeurs.







Hier soir , l'émission de télé "Thalassa" racontait l'histoire des vacances de bords de mer.

Cela m'a donné l'idée de rechercher  les photos de mes premières vacances :

   en 1952, promenade en tandem avec papa, maman et Martine.




1953, Jean Pierre et Martine vont à la plage à Villerville (Clavados)








1954, pépé Loumiet, maman et Martine sur les bords de la Dordogne.






BONNES VACANCES A TOUS



Maisons de Bayonne







*****
















samedi 14 mai 2016

la fête commerciale de Roubaix


Le journal de Roubaix du 17 Octobre 1910 raconte :










Eugène Reix devant son magasin.





Tous les magasins ont été visités par le journaliste.... ce fut une belle fête commerciale.



*****




Il faut toujours terminer son article par une pensée philosophique ou politique ...




"Jamais été ne fut plus saturé d'éloquence gouvernementale.

Pas étonnant qu'il pleuve"


sources : Gallica - photo personnelle.





samedi 7 mai 2016

#GENEATHEME 8 MAI 1945

Sophie Boudarel -la gazette des ançêtres-  propose pour le GénéaThèmes du mois de Mai de se souvenir de l'impact sur notre famille de la Seconde Guerre Mondiale.




Tant que je me souvienne, mes parents, oncles, grands parents en ont toujours parlé.
Lors des repas familiaux, il y avait toujours une allusion à cette période qui les avaient marqués.

Il faut dire qu'ils ont vécu deux guerres sur deux générations.


La guerre de 14-18 

Mes deux grands pères, Jean Baptiste Nègre (mort pour la France) et Emile Loumiet, revenu blessé.

histoire familiale :

Jean Baptiste qui venait d'avoir un fils Maurice né le 30 Septembre 1914 a eu droit à un sursis d'un mois avant de  se rendre au front.
Son épouse,  Angèle et ses deux fils  ne se remettrons jamais de la disparition de Jean Baptiste.

Emile , dont le  fils Jacques était  né le 5 Décembre 1914, ne s'est pas rendu à la convocation pour le 16 Décembre. Les gendarmes sont venus le chercher à son domicile , ce qui lui a valu d'être engagé dans un régiment d'infanterie coloniale.









La guerre de 39-45

Mon père et mes deux oncles : Maurice (prisonnier de 1940 à 1945) Robert son frère  et Gilbert Loumiet (prisonnier de 1940 à 1945)


Histoire familiale :

Lorsque l'armée Allemande est entrée dans Paris, les soldats ont défilé à Clichy.
mon grand père a caché ses deux filles Madeleine et Simone dans les toilettes,  au cas ou...

Simone fréquente un jeune homme Grenoblois et avec Madeleine elles prendront le dernier train pour Grenoble situé en zone libre.
Madeleine travaillera en tant que sténo dactylo à l'Agence Française de Presse jusqu'en Octobre 1944.
Elle sera témoin de la bataille du Vercors.
Son regret sera de ne pas être présente lors de la Libération de Paris.

Gilbert reviendra de captivité très démoralisé et dépressif.

A la libération, les  Américains se sont installés à l'hôpital Beaujon à Clichy.
Ils organisent tous les Samedis un bal où Simone et Madeleine vont danser.
Simone se mariera le 31 Août 1946 avec Cletus Kremer à Loose Creek Missouri USA.

Du côté de la famille Nègre :
Angèle voit ses deux fils partir à la guerre et tombe dans une grave dépression.
Elle décèdera à l'âge de 58ans , le 3 Mai 1944 sans revoir son fils Maurice qui était prisonnier.





Maurice Nègre


Cet article  sera ma contribution au souvenir des hommes de ma famille.