dimanche 4 septembre 2016

les 72èmes Ostentions septenales de Saint Junien

Cet été , je suis allée assister aux festivités des 72èmes Ostentions septennales de Saint Junien qui ont eu lieu du 23 au 27 Juin.





C'est une ville transformée que j'ai découverte: décorations des rues, des commerces, des maisons...
la rue principale de Saint Junien transformée en forêt de Comodoliac et les portes de la collégiale grandes ouvertes.
Les visiteurs sont accueillis par quatre suisses qui nous présentent les reliques de Saint Junien, dont le tombeau reste ouvert  et de Saint Amand.



la forêt de Comodoliac où a vécu le moine Junien est reconstituée
on peut entendre les chants des oiseaux le jour et celui des chouettes et hiboux le soir.   



  devant le tombeau de Saint Junien



                                                                   les reliques



                                                                          
                                              le tombeau




                                                                  à la tombée du jour





























 




l'histoire des Ostentions :

Les premières organisées à Limoges datent de 994 après J.C et avaient pour but, en présentant les reliques des saints à la foule de conjurer le Mal des Ardents.

le mal a disparu mais la tradition se perpétue toujours tous les sept ans dans une dizaine de communes du Limousin, dont Saint Junien depuis 1519.

le Jeudi a eu lieu la procession des pénitents bleus.


                                                     


la visite de Louis XI à Saint Junien a eu lieu le 25 Juille 1463.

Le Vendredi a lieu la reconstitution de cette visite par les habitants tous costumés.






Les Ostentions Limousines sont inscrites sur la liste représentative du patrimoine immatériel de l'humanité . (Décembre 2013)  UNESCO.

Vous pouvez trouver plus d'informations sur le site : Ostentions-saint-junien.fr

Voici quelques autres photos qui m'ont été adressées par mon cousin Jean.








sources : photos personnelles, wikipedia.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire