lundi 20 octobre 2014

un beau texte de 1608

L'auteur de  ce texte vient de s'installer en Pays de Bigorre.





"Premièrement, ceux qui habitent vers l'endroit du mildi du Comté de Bigorre voient les hautes montagnes, lesquelles blanchissent de neige la moitié de l'an et, durant l'autre moitié, sont ornées d'une plaisante verdure, et en chacune saison donnent sujet d'administration à l'esprit et de plaisir à la vue.

Quant à l'air, il y est fort salubre, principalement aux montagnes, où les hommes sont plus robustes, corpulents et de longue durée qu'en la plaine  et se guérissent de plusieurs maladies sans aide d'aucun médecin, en buvant, en se lavant de l'eau chaude des bains de Bagnères, Cauterez ou Barège.
Les eaux des autres rivières,  fontaines aident beaucoup par leur fraicheur à conserver la santé, son seulement des hommes, mais aussi du bétail, que les païsans sont contraints nourrir par tout le païs, aux fins d'avoir la commodité de fumer et engraisser les terres, lesquelles étant fumées, du moins par années alternatives, portent fruits qui suffisent pour l'entretien du peuple, pourvu que la grêle ne les enlève, à quoi ce païs est extrèmement sujet à cause du voisinage des montagne pirenées, esquelles se trouve grande quantité de lacs, étangs, d'où le soleil attire les vapeurs en la région de l'air où les méthéores se forment et produisent merveilleux effets de pluyes, grêles et tempêtes."







cirque de Lescun Vallée d'Aspe Béarn



sourves: Gallica, wikipédia.








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire